La province de Transylvanie

Située entre les Carpathes Orientales, les Carpathes Méridionales et les Montagnes Apuseni, la province historique Transilvania a un relief vallonné et boisé. Drainée par de grandes rivières comme Mures, la Transilvanie est surtout prospère grâce à l'élevage et, dans une moindre mesure, la culture des céréales.

transylvanie

 

Crédit photo : www.trekker.fr

Comme dans les autres zones du pays, l'industrie a changé le visage de la région, parce que la Transilvanie a des ressources en charbon qui se trouvent dans les petits bassins intérieurs.
Le territoire de Transilvanie a été le noyau de l'état Dace et pendant l'occupation romaine, elle a fait partie de la province romaine Dacia.

La partie de ce territoire marquée par les localités Orastie, Deva, Hunedoara et Hateg, est riche en objectifs archéologiques du néolithique, de l'époque du bronze, de la période Daco-romaine et de celle du Moyen-âge.

Parmi ceux-ci, on peut mentionner la forteresse de Deva, le château de Hunedoara, le premier observatoire astronomique sur le territoire roumain depuis le IIème siècle avant J.C. à Gradistea de Munte, les sanctuaires aux significations géométriques et astronomiques de Blidaru et Costesti, l'église de Densus, probablement du XIIIème siècle (élevée sur les ruines d'une construction du IVème siècle), la station balnéo-climatique de Geoagiu Bai, la ville d'Orastie, le parc national Retezat et la réserve de bisons de Hateg.

Au sud-est de la Transilvanie, la ville de Brasov est sans conteste, l'un des objectifs majeurs des touristes, avec l'église Bartholomeu en style gothique précoce, l'église Noire - la plus grande construction gothique du pays datant des XIV - XVème s. - le musée de la culture roumaine dans le quartier Schei, les anciennes fortifications de la ville, datant du XV - XVIème s., la station Poiana Brasov, perle montagneuse des Carpathes, la cité rustique de Risnov, la cité médiévale de Bran - célèbre par son comte Dracula- sont les points forts de cette région.

A l'ouest de la Transilvanie se trouve la plus grande partie des Montagnes Apuseni qui s'étendent jusqu'aux territoires de Crisana. Quatre tracés touristiques permettent de les visiter.
Le premier c'est : Cluj-Napoca - Huedin - Oradea avec les grottes de Bihor et le musée mémorial du poête roumain Octavian Goga de Ciucea.
Le second est : Oradea - Beius - Stei - Cimpeni - Turda avec les stations Felix et Stina de Vale, les grottes Ursilor (des Ours), Ghetarul (Glacier) de la Barsa, Focul Viu (le Feu Vivant), Cetatile Ponorului (Cités du Ponor) et Groapa Ruginoasa (la Fosse rouillée) -réserve naturelle, rareté sur la terre- le glacier fossile de la grotte Scarisoara, le musée rustique de Lupsa, les formations karstiques des Cheile Turzii (Gorges de Turda), ainsi que le phé nomène unique nommé Izbucul de Calugari, source qui apparait et disparait à intervalles réguliers de temps.
Le troisième tracé est : Stei - Virfurile - Brad - Deva.

A Brad, on peut visiter le plus beau musée de pépites d'or et pierres de grotte. A Tebea, les tombeaux d'Avram Iancu et de ses capitaines - héros du peuple roumain lors des évènements révolutionnaires de 1848.
Enfin, le tracé; Cimpeni - Abrud - Zlatna - Alba Iulia
Avec le traditionnel "Tirg de Fete" (Foire des Filles) sur la montagne Gaina, les rochers basaltiques, uniques dans les Carpathes, nommés Detunatele et la ville d'Alba Iulia, symbole de l'apparition de le Grande Roumanie en 1918.